+

 Chers amis,

 

Compte tenu des nouvelles directives gouvernementales,
les messes des dimanches et fêtes sont ouvertes au public.

Il est rappelé à chacun de porter un masque.

Les fidèles se lavent les mains au gel hydroalcoolique en entrant dans l’église,
et ils recommencent en sortant.

Pour respecter la distanciation de protection, nous vous demandons de n’occuper
les bancs qu’aux places indiquées par une marque.

La communion sera distribuée à ceux qui se présenteront. Le prêtre se
désinfecte les doigts après chaque communiant. Ceux-ci sont priés de
s’agenouiller deux par deux aux bancs de communion au niveau des
marques.

Les feuilles de Messe mises à votre disposition sont imprimées pour une seule
cérémonie et ne seront pas réutilisées.

Rendons grâce à Dieu pour l’accès
à la très sainte communion.
 

 

À la fin de la grand messe la communauté chante une supplication à la Très Sainte Vierge.

(dont nous donnons la traduction)

 

 

 

 

Chantres. Stella Cæli extirpavit, Quae lactavit Dominum,

Chœur. Mortis pestem, quam plantavit Primus parens hominum.

C. Ipsa Stella nunc dignetur Sidera compescere,

Ch. quorum bella plebem cædunt dirae mortis ulcere.

C. O piissima Stella maris, A peste succurre nobis.

Ch. Audi nos, Domina, Nam Filius tuus nihil negans te honorat. Omnes. Salva nos, Iesu, Pro quibus Virgo Mater te orat.

 

. In omni tribulatione et angustia nostra. ℞. Succurre nobis, piisima Virgo Maria.

 

Oremus : Deus, misericordiæ, Deus pietatis, Deus indulgentiæ, qui misertus es super afflictionem populi tui, et dixisti Angelo percutienti populum tuum : Contine manum tuam ob amorem illius Stellæ gloriosæ, cuius ubera pretiosa contra venenum nostrorum delictorum quam dulce suxisti ; praesta auxilium gratiæ tuæ, ut intercedente Beata Virgine sancta Maria Matre tua et Beato Bartholomæo apostolo tuo dilecto, ab omni peste et improvisa morte secure liberemur, et a totius perditionis incursu misericorditer salvemur. Per te, Iesu Christe Rex gloriae, qui vivis et regnas in sæcula sæculorum. Amen.

 

 

Chantres. L’étoile du ciel qui a allaité le Seigneur a extirpé,

Chœur. le fléau de la mort qu’a inoculé le premier père des hommes.

C. Que cette étoile dès maintenant arrête les astres,

Ch. Dont les assauts frappent le peuple fidèle de la plaie d’une mort cruelle.

C. Ô très douce Étoile de la mer, secourez-nous du fléau.

Ch. Écoutez-nous, ô Notre-Dame, car votre Fils vous honore en ne pouvant rien vous refuser. Tous. Sauvez-nous, Jésus, nous pour qui la Vierge Mère vous implore.

℣ dans toutes nos tribulations et nos angoisses. ℞. Secourez-nous très pieuse Vierge Marie.

Prions : Dieu de miséricorde, Dieu de bonté, Dieu de pardon, qui prenez pitié de l’affliction de votre peuple et avez dit à l’Ange qui frappait votre peuple : « retenez votre main », pour l’amour de cette glorieuse Étoile dont vous avez tendrement sucé le sein précieux contre le venin de nos péchés ; accordez le secours de votre grâce afin que, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge, sainte Marie, votre Mère, et le Bienheureux Barthélémy, votre bien-aimé apôtre, nous soyons libérés de toute maladie et de la mort imprévue, et sauvés miséricordieusement de toute incursion de mort. Par vous, ô Jésus-Christ, Roi de gloire, qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Amen.

Praesent massa elit. suscipit felis efficitur. in sem, mattis vulputate, fringilla Aliquam